Mais de quoi parle t-on ?

Publié: 6 juillet 2014 dans La psycho vit sa vie
Tags:,

C’est vrai ça. C’est quoi la psychologie au fait ? Pour certains la psycho c’est la filière universitaire fourre-tout par excellence, là où les étudiants qui ne savent plus quoi faire de leur vie après le bac vont (oui, cette remarque sent le vécu). Pour d’autres c’est une discipline nébuleuse qui permet à des gens qui se font appeler psychologue de crever le budget des ménages en proposant des thérapies farfelues et chronophage. Et pour d’autres encore la psychologie c’est ce qu’on trouve sous forme de test dans les magazines édition spéciale été entre les recettes de cuisine et les conseils pour éviter les piqûres de moustiques.

Bon c’est bien jolie mais ça n’avance pas à grand-chose. Si je devais trouver une définition en mode Twitter je dirais que la psychologie est une science (et j’insiste) qui étudie l’humain, son fonctionnement psychique. Mais comme le dirait un célèbre personnage « c’est un peu court jeune homme ! » et j’ajouterai que c’est loin d’englober tous les aspects de la discipline. 

Tout d’abord il faut garder à l’esprit que la psychologie est une science jeune et qualifier par certains de « douce » en opposition à des « sciences dures » tels les mathématiques ou la physique. Pendant longtemps philosophie et psychologie ont été fortement associé puis de part ses objectifs et ses méthodes la psychologie a pris son indépendance. Pour moi la philosophie et la psychologie sont comme des sœurs ennemies. 

La psychologie étudie divers aspect de l’être humain, elle s’est divisé en nombreuses sous-disciplines tels la psychologie clinique, cognitive, sociale etc… chacune possédant leurs propres conceptions, pour autant elles peuvent aussi se compléter les unes aux autres. Ce qu’il y a d’intéressant avec la psychologie c’est ce tiraillement permanent qui semble l’animer, vulgairement je dirais que cette discipline a le cul entre deux chaises. D’un côté il y a son héritage philosophique, le fait que son objet d’étude principal est l’humain avec sa complexité, ses mystères et son manque de rigueur associé, d’un autre côté la psychologie s’est efforcé d’user de méthodes scientifiques, expérimentales faisant appel à des lois générales, des calculs. Ce paradoxe fait sa spécificité et l’animera pendant encore très longtemps. 

La psychologie en folie

Un Shadok après son premier cours de psychologie !

Pour en savoir plus :

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s